Wednesday Ramblings #1 : Fais ce qui te plait

Hello,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de cette phrase qui revient souvent en ce moment et notamment quand je parle de l’avenir avec les gens : « Fais ce qui te plait ». Je n’ai pas encore d’idée précise d’un métier qui j’aimerai exercer, enfin ce n’est pas que je n’ai pas d’idée mais que j’en ai beaucoup trop. Quand j’en parle autour de moi, les gens trouvent ça chouette d’avoir de nombreuses possibilités, mais honnêtement je dois avouer que souvent ça m’angoisse plus qu’autre chose. L’année prochaine, je vais avoir un bac +5 mais je ne sais pas encore ce que je vais faire avec.

Depuis toujours la phrase « fais ce qui te plait » me suit. Mes parents ne m’ont jamais  forcé à suivre tel ou tel cursus, ils m’ont toujours poussé à faire ce qui me plaisait. J’ai décidé de faire un bac littéraire, non pas parce que j’étais nulle en maths, mais parce que j’aimais avant tout la littérature et l’histoire. C’est comme ça que je me suis retrouvée en master recherche en Anglais. Contrairement à beaucoup de mes camarades, je ne veux pas devenir professeur d’Anglais, mais je suis là car j’aime étudier la littérature. Par contre après les études comment poursuivre ce qui nous plait quand nous n’y voyons pas de métier ?

Beaucoup de choses différentes me plaisent : la littérature, la photographie, le sport, la cuisine… Ce ne sont pas des choses qui peuvent facilement se complémenter dans un « métier » (je mets le mot métier entre guillemets car je ne me vois pas faire un même travail toute ma vie et du coup le concept de métier m’est un peu flou). Je ne vois pas encore comment intégrer toutes mes passions dans mon quotidien (peut-être que ma passion de parler pourra être comblée ici sur le blog). Puis au travail, nous suivons souvent une de nos passions (ou pas en fait, si on n’a pas un boulot qui nous plait) et par manque de temps, nous devons mettre de côté les autres. Mais personnellement j’ai envie de passer autant de temps à lire, qu’à faire du sport et prendre des photos.

Au final, je pense qu’il faut continuer de faire ce qui nous plait, suivre le coeur et ne pas trop se soucier de l’avenir. La vie n’est pas qu’un métier, il y a beaucoup de belles découvertes à faire en dehors du travail !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s